Alzheimer : la maladie de la mémoire

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative qui entraîne un déclin progressif des facultés cognitives et de la mémoire.

Avec le temps, la personne atteinte a de plus en plus de difficulté à mémoriser les événements, à reconnaître les objets, des visages, à se rappeler la signification des mots et à exercer son jugement.
En général, les symptômes apparaissent après 65 ans et la prévalence de la maladie augmente fortement avec l’âge, néanmoins la maladie touche également des personnes plus jeunes.
La maladie d’Alzheimer est la forme de trouble la plus fréquente chez les personnes âgées; (65 % des cas de démence).

Quelques chiffres

 

900 000

malades en France

225 000

nouveaux cas par an

83%

des malades ont entre 65 et 80 ans

25%

des Français touchés auront plus de 65 ans en 2020

40%

proportion chez les hommes / 60% proportion chez les femmes

8,5

ans d’espérance de vie

 

Quel traitement pour combattre la maladie ?

A l’heure actuelle, il n’existe pas encore de médicament capable de guérir de la maladie d’Alzheimer. Les traitements permettent seulement ralentir sa progression.
Mais depuis le 1er août, les médicaments anti-Alzheimer ne sont plus remboursés. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn a suivi l’avis des experts de la Haute autorité de santé, qui ont jugé trop modeste l’efficacité de ces médicaments. Une décision qui fait aujourd’hui débat dans le secteur médico-social.

Les pratiques non médicamenteuses

Pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, des pratiques non médicamenteuses peuvent permettre d’en ralentir les symptômes.

Kinésithérapie, ostéopathie, ergothérapie, art-thérapie, musicothérapie, espace snozelen, l’aromathérapie, jardins thérapeutiques, médiation par l’animal…

Ces méthodes non médicamenteuses mises en place dans les établissements du Groupe ACPPA sont de réels outils de prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et peuvent aider à stimuler les capacités cognitives et motrices de la personne malade, et atténuer l’anxiété, le stress et les changements d’humeur.

Quelques pratiques bénéfiques observées

D’après plusieurs observations, il semblerait que certaines pratiques quotidiennes pourraient également contribuer à ralentir les symptômes de la maladie :

  • Suivre un régime crétois : la consommation de fruits, légumes, produits riches en oméga-3 est adaptée pour prévenir cette maladie.
  • Boire du café : plus qu’un stimulant, le café permet aussi d’améliorer la mémoire…
  • Ecouter de la musique : la musicothérapie est reconnue contre l’anxiété et la dépression
  • Manger du chocolat : les molécules contenues dans le cacao freinent le déclin de la mémoire
  • Avoir un animal de compagnie : prendre soin d’un animal aidera à structurer le quotidien avec des tâches régulières (repas, toilette, promenade…) en développant un lien affectif
  • Sortir : maintenir un lien avec la vie sociale et pratiquer une activité intellectuelle
  • Faire du Sport ! Marcher, nager, danser, jardiner… au moins 30 minutes par jour !
  •  …

Les structures d’accueil des malades d’Alzheimer au sein du Groupe ACPPA

Tout en restant à son domicile…

Équipe Spécialisée Alzheimer à Domicile (ESAD)
15 séances à domicile par une équipe pluridisciplinaire sur des thèmes tels que la prévention de chutes, le déplacement, l’habillage, les courses, les repas

L’accueil de jour
C’est un lieu de vie où sont accueillies pendant la journée des personnes vivant à leur domicile et atteints de troubles cognitifs (maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées). Nos accueils de jour thérapeutique s’inscrivent dans une logique de parcours de vie de la personne âgée pour un accompagnement adapté et personnalisé qui favorise le maintien et la qualité de vie à domicile. Il apporte également une réponse et un soutien aux aidants familiaux.

Dans nos EHPAD

Unité de Vie Protégée
Unité de maximum 14 places au sein d’un EHPAD où tout est « étudié pour » respecter les besoins des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et son évolution.

Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA)
Accueil dans la journée de certains résidents d’EHPAD/USLD atteints de la maladie d’Alzheimer. Des activités sont proposées pour améliorer le bien-être physique et psychique du malade en vue de réduire la prise de médicaments.

Unité d’Hébergement Renforcée (UHR)
Petite unité au sein d’un EHPAD pour les résidents ayant des troubles perturbateurs sévères du comportement.

 

Le 21 septembre dernier, un reportage RMC / BFM TV a été réalisé dans notre établissement parisien ACPPA PEAN (13e arrondissement) avec pour thème « La musique pour soigner Alzheimer ».

Avec la participation des  résidents et des familles, de nombreux ateliers de musicothérapie sont proposés à l’accueil de jour Villa Rubens, mais également au sein des unités protégées de l’EHPAD.

Si ce n’est pas en atelier collectif, c’est la borne Melo très appréciée des résidents qui prend le relais… il y a toujours une petite dose de musique à Péan !

« Grâce à la musique, les résidents abandonnent certains médicaments » a confié sa directrice, Romy Lasserre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 4 =