Formation ASD : une nouvelle promotion d’apprentis aides-soignant(e)s réunionnais

Un parcours de formation novateur d’un apprenant vers le Diplôme d’Aide Soignant

 

Lundi 3 mai 2021, c’était la rentrée pour les apprentis aides-soignant(e)s réunionnais de la promotion 2021/2022 du Pôle Formation Santé Groupe ACPPA !

 

Pendant 15 mois, 20 jeunes réunionnais demandeurs d’emploi suivront une formation en alternance pour préparer le diplôme d’aide-soignant. L’année sera rythmée par 595 heures de formation théorique au Pôle Formation Santé et 280 heures de stages pratiques dans les établissements ACPPA de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

En proposant un accompagnement vers une formation diplômante et un CDI au sein du groupe ACPPA, le CNARM (Comité National d’Accueil et d’actions pour les Réunionnais en Mobilité) et le Pôle Formation Santé souhaitent innover et accompagner les jeunes éloignés de l’emploi vers des métiers d’avenir, riche de sens. Les futur(e)s Aides-Soignant(e)s vont rejoindre la grande famille des métiers du grand âge.

 

Au programme de la journée :
Rencontre entre apprentis et employeurs du groupe
Présentation de la formation et de l’accompagnement sur l’année 2021-2022 en présence de Paul-Henri Chapuy, Président du Groupe ACPPA et Pierre-Yves Guiavarch, Directeur Général.

Retour en images sur cette 1ère journée de rentrée pour la promotion 2021-2022

 

 


 

De forts besoins en recrutement dans les métiers du grand âge

  • Les personnes en perte d’autonomie (au sens des bénéficiaires de l’APA) passeront de 1,387 millions en 2020 à 1,479 millions en 2025.
  • Pour répondre au vieillissement démographique et améliorer les conditions de prise en charge de ces personnes, près de 93 000 postes supplémentaires devront être créés dans les 5 prochaines années (2021-2025).
  • Pour pourvoir les postes vacants, 260 000 professionnels devront être formés sur la même période.
  • Les métiers du Grand Age sont des métiers d’avenir, porteurs de sens, pour lesquels des perspectives d’évolution doivent être renforcées dans les EHPAD et créées pour le domicile.
  • Or, les professions d’aide-soignant et accompagnant éducatif et social qui sont les deux grands métiers du grand âge sont des métiers dont l’attractivité est aujourd’hui très dégradée. La baisse de 25% en six ans des candidatures aux concours d’accès à ces deux métiers est très révélatrice à cet égard.

Découvrez les témoignages de :

 

Valérie Reverdy,
Directrice de la résidence La Vérandine et copilote du projet à l’échelle du Groupe ACPPA

Adama Ancile,
Chargée de relations entreprises au CNARM

Samantha, stagiaire de la promotion 2021-2022

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *