Histoire de solidarité entre un EHPAD et SOS Africaine en danger

Danielle Mérian, Présidente de l’Association SOS Africaine, est une militante engagée en faveur des droits de l’homme… et ceux de la femme. Cette avocate honoraire avait touché des milliers de Français après son témoignage humaniste et son message de paix au lendemain des attentats de Paris du 13 novembre.

Retraitée active Danielle Merian venait régulièrement rendre visite à sa maman résidente à l’EHPAD Péan (Groupe ACPPA). A l’occasion d’une rencontre, elle fait part à la Direction de Péan de son engagement pour le combat des femmes excisées et mariées de force en Afrique, au travers de l’association qu’elle préside « SOS Africaine en danger ».

 

Pour soutenir son action, la Direction de l’EHPAD lui propose un contrat d’avenir d’une durée d’un an à l’une de ses protégées, afin qu’elle acquière une formation et expérience dans les métiers du Grand Âge.

 

Mais l’histoire ne s’arrête pas là… Danielle Mérian convie la Direction de l’EHPAD à participer à l’une des réunions mensuelles de l’association qui se déroulait alors dans les locaux de « Parcours d’Exil » (Paris XIe). Un lieu très exigu d’à peine 20m² où une trentaine de femmes, accompagnées pour certaines d’enfants de tout âge, étaient présentes. Au-delà du manque de place, de la gravité et de la dureté du sujet abordé, la Direction de l’EHPAD a tout naturellement invité l’association à venir se réunir un samedi par mois au sein de l’accueil de jour « Villa Rubens » (adossé à l’EHPAD).

 

En accueillant l’association dans ses locaux, l’EHPAD a également proposé à ses résidents de participer aux réunions en accueillant notamment les enfants, leur servir le goûter, les occuper avec des jeux de société…

 

 

C’est ainsi que depuis 2016, tous les mois, une quarantaine de femmes et une dizaine d’enfants franchissent les portes de l’EHPAD de Péan pour se réunir dans un lieu tranquille et agréable autour d’un café.

Elles peuvent ainsi parler librement de leur cause, en dehors de la présence des enfants, et accueillir dans des conditions optimales les professionnels ou les intervenants divers qui les soutiennent. Souvent, des contacts se nouent et des liens se tissent avec les résidents et certaines familles, avec de nombreux moments d’échanges fructueux et des richesses partagées.

 

Pour aller plus loin :

Association SOS Africaine en Danger : http://sosafricainesendanger.fr

Pour faire un donhttp://www.gofundme.com/daniellemerian

Reportage sur Danielle MERIAN : « le Paris de Danielle »http://tvfrancophonie.org/h264/1759

Facebook : DanielleSOSafricainesendanger

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 22 =