La France, mauvaise élève en matière de tri !

 

Aujourd’hui en France, ce sont près de 800 millions de tonnes de déchets qui sont produits :

  • 350 millions de tonnes de déchets organiques biodégradables,
  • 300 Mt de déchets agricoles
  • 47 Mt de déchets industriels et urbains.

 

 

Un chiffre déplorable comparé à certains de nos voisins européens.

En effet, la France est loin d’être parmi les meilleures élèves du tri et se hisse au rang n°19/26*, après la Roumanie, la Pologne et la République Tchèque qui occupent les 3 premières places du podium des pays produisant le moins de déchets par personne.

Pourtant, quelques modèles de bonnes pratiques permettraient d’améliorer très nettement la position de notre pays dans ce classement. Parmi les exemples à suivre :

 

Notre voisin d’outre-Rhin, l’Allemagne, favorise un système de consigne avec des taux de collecte bien plus élevés que ceux pratiqués en France. Ainsi, en évitant le recyclage qui est un processus très énergivore, le système de consigne leur permet de réduire de 33% la consommation d’énergie et de 75% la consommation d’eau.

 

Le Brésil, grâce à ses ramasseurs de déchets (« catadores ») qui arpentent les rues à la recherche de déchets dont ils pourraient tirer profit. Les brésiliens utilisent le recyclage comme moyen de résistance et ont un taux de collecte très élevé, proche de 99%.

 

Le Japon, qui compte un village d’irréductibles recycleurs. Ces habitants ont pour coutume de trier leurs déchets selon 45 catégories ! Un chiffre impressionnant, quand on sait que le tri sélectif se limite à trois ou quatre catégories. Ce qui leur vaut un taux de recyclage de l’ensemble des déchets de 80%.

* Source Ça m’intéresse (février 2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 16 =